Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets

Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :
WHAT’S APPELS






Accueil du site > Accueil > Actualités

La MSHS-T participe au défi clé RIVOC de la Région Occitanie

La MSHS-T participe au défi clé RIVOC de la Région Occitanie

En englobant des recherches sur la santé humaine, des animaux et des plantes, le projet « Risques Infectieux et Vecteurs » (RIVOC) veut prévenir les maladies vectorielles.
Les Maisons des Sciences de l’Homme de Toulouse et de Montpellier sont parties prenantes du projet.

Les changements globaux actuels conduisent à un risque accru d’émergence de maladies à transmission vectorielle affectant l’homme, les animaux et les plantes, y compris en Occitanie. La communauté régionale académique, institutionnelle et économique a l’ambition de développer des approches innovantes et durables afin d’améliorer la compréhension, la surveillance et le contrôle de ces maladies et de leurs vecteurs.

Les scientifiques étudient les vecteurs (moustiques, moucherons, pucerons, bactéries…), transmetteurs de maladies humaines comme le paludisme, la dengue, le chikungunya, ou de maladies touchant la vigne et l’arboriculture… Un millier d’acteurs, tous domaines confondus, sont concernés à Montpellier, Toulouse et Perpignan.

L’apport des sciences humaines et sociales (SHS)

Philippe Terral est sociologue. Professeur des universités (Université Toulouse III – Paul Sabatier, laboratoire CreSco) et directeur adjoint de la MSHS-T, il est membre du Comité de pilotage du projet RIVOC pour le compte de la MSH de Toulouse (MSHS-T) et de la MSH de Montpellier (MSH SUD). Les actions coordonnées et concertées de ces deux unités d’appui à la recherche permettront d’apporter à ce défi clé les connaissances et l’expertise des SHS sur le sujet.

Début 2020, les SHS se sont organisées autour de la coordination nationale HS3PE-Crises "Crises sanitaires et environnementales" CNRS-Inserm. Fortement impliquées, les MSH de Toulouse, Strasbourg et Grenoble en assurent la coordination pour le Réseau national des MSH (RnMSH). L’accompagnement à l’échelle locale du dispositif HS3PE-Crises a permis d’opérer la mise en réseau interdisciplinaire de chercheur·es mobilisé·es sur les thématiques en lien avec le défi clé RIVOC.

Sur ces questions, les SHS sont susceptibles d’étudier plusieurs processus qui ne se résument pas à l’acceptabilité par les citoyen·es des préconisations issues des chercheurs, chercheuses et autres experts institutionnels. Elles éclaireront notamment, et entre autres possibilités, les modalités même de la production de connaissances scientifiques et techniques sur les animaux, les plantes et bien sûr les humains, les représentations mais aussi les mesures de prévention ou de gestion de ces risques par les institutions, les modalités de gouvernement de ces risques (notamment les potentielles logistiques de crise) et les mobilisations voire les formes de réparation aux victimes qu’elles sont susceptibles d’engendrer.

Les sciences participatives

Le défi clé RIVOC développera également un volet sciences participatives intégrant ainsi conjointement les décideurs, professionnels et citoyens. Dans ce domaine, RIVOC s’appuiera sur la plateforme IRCOT de la MSHS-T et le dispositif Trait d’Union de la MSH SUD.

La plateforme d’expertise Initiatives de Recherches COllaboratives Toulouse (IRCOT) de la MSHS-T a pour objectif de recenser et de mieux comprendre ces formes de collaboration entre acteurs non académiques et équipes de recherche. Les recherches qui y sont menées préfigurent une Boutique des sciences en partenariat avec le Muséum de Toulouse. On peut notamment citer le travail mis en place dans ce cadre avec la « brigade du tigre », collectif d’habitant.es du quartier Rangueil-Sauzelong de Toulouse mobilisé·es contre les nuisances et risques causés par les moustiques tigres.

De son côté, le Trait d’union de la MSH SUD est un espace de coopération entre acteurs territoriaux et communauté scientifique en Région Occitanie. Il cultive la mise en synergie de ces différentes communautés d’acteurs pour ancrer la recherche dans des grands défis sociaux et environnementaux et appuyer les transitions dans la région Occitanie.


Défi clé RIVOC Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée

Objectif : soutenir des actions de recherche et de de formation sur quatre volets essentiels prévention et surveillance, émergence, transmission des agents infectieux et contrôle durable

Lancement officiel : mars 2021
Budget : 2 M€ sur 4 ans
Établissement porteur : Université de Montpellier
Directeur RIVOC : Didier Fontenille, IRD, UMR Mivegec
Membres : 40 partenaires de la Région Occitanie, académiques et non académiques
Contact MSHS-T et MSH SUD : Philippe Terral, MSHS-T (CNRS, Université de Toulouse) philippe.terral(at)univ-toulouse.fr

- Lire le communiqué de presse (.pdf) (Université de Montpellier)


Défis Clés de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée

Afin de répondre aux enjeux sanitaires, environnementaux et socio-économiques en Région et au niveau mondial, le développement de la recherche est une des priorités de la Région Occitanie. Elle investit ainsi dans quatre « défis clés » sur des enjeux majeurs, pour préparer l’avenir, faire émerger les emplois et les compétences de demain, augmenter l’attractivité internationale du site occitan et concrétiser un nouveau modèle de développement.
Quatre premiers Défis-clés ont été lancés fin 2020 : Biodiversité, Hydrogène vert, Technologies quantiques et Risques infectieux et vecteurs.

Les MSH SUD et Toulouse participent également au défi clé BiodivOc qui vise à développer des recherches fondamentales en écologie et évolution autour du thème « Dynamique, résilience et gestion de la biodiversité et d’écosystèmes soumis à des pressions environnementales d’origine humaine ».

- En savoir plus