Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets

Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :
WHAT’S APPELS






Accueil du site > Accueil > Actualités

[Offre de stage] Projet IDNUM Identité numérique

[Offre de stage] Projet IDNUM Identité numérique

Cette offre est susceptible d’intéresser les titulaires d’un Master 2 en sociologie, science politique, psychologie, sciences de l’information et de la communication.

Dans le cadre du projet de recherche « L’identité numérique, approche pluridisciplinaire pour un écosystème de confiance » retenu sur l’Appel à projets exploratoires APEX 2021 de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T), l’Université Toulouse 1 Capitole (Institut de droit privé IDP - EA 1920) recrute un·e stagiaire pour une durée de 6 mois à compter du 1er septembre 2021.

Le projet IDNUM a pour objectif de poser une conception interdisciplinaire (droit, sociologie, information-communication et psychologie) de l’identité numérique afin notamment de comprendre les enjeux pour un jeune adulte des processus identitaires, y compris les risques induits par certaines pratiques (usurpation d’identité, radicalisation, ...), et le rôle pouvant être joué par ce dernier dans le cadre de l’identification en ligne.
(En savoir plus ci-dessous)

Télécharger l’offre de stage (.pdf)

Contacts : jessica.eynard@ut-capitole.fr et giorgia.macilotti@ut-capitole.fr


Projet IDNUM - L’identité numérique, approche pluridisciplinaire pour un écosystème de confiance

Coordination : Jessica Eynard, maîtresse de conférences, droit privé et sciences criminelles (UT1 Capitole, Institut de Droit Privé – EA1920)

Partenaires : IDETCOM / IMH-UT1 Capitole / LCPI (UT2J)

Résumé :

Le projet poursuit un double objectif. Il s’agit, premièrement, de s’interroger sur la notion d’identité numérique selon une approche holistique, impliquant les disciplines du droit, des sciences de l’information et la communication et de la psychologie afin de comprendre les enjeux liés aux processus de création identitaire, y compris les risques induits par certaines pratiques (usurpation d’identité, radicalisation, manipulation,…) et, deuxièmement, d’envisager quel rôle peut être joué par un utilisateur en ligne au moment de son identification.Dans sa partie juridique, cette recherche reposera sur des travaux menés pour le Ministère de l’intérieur ayant donné lieu à la remise d’un rapport, à l’organisation d’un colloque et à la publication d’un ouvrage sur l’identité numérique et entendra aller au-delà en s’intéressant (sous un angle subjectif, interpersonnel, social et numérique) aux identités individuelles et collectives et aux identifications dans l’ère de la globalisation. L’enjeu est de comprendre les stratégies identitaires mises en place en ligne et d’en apprécier les différents enjeux, limites et risques. Sur cette base, la pertinence du mouvement tendant à instaurer une « identité auto-souveraine » et celle de l’approche de co-régulation en matière d’éducation aux médias et d’influence pourront être interrogés. Pour mener à bien cette étude, un terrain d’étude est privilégié : celui des jeunes adultes dont l’utilisation des plateformes en ligne est importante. Une extension à un public mineur pourra être envisagé si une autorisation des titulaires de l’autorité parentale est obtenue. A cet effet, un partenariat avec le lycée Ozenne et un autre avec l’Université Toulouse 1 Capitole seront établis. La société Google pourra aussi être sollicitée ponctuellement.

Abstract :

The project pursues two objectives. The first is to question the notion of digital identity using a holistic approach, involving the disciplines of law, information and communication sciences and psychology in order to understand the issues linked to the identity creation process, including the risks induced by certain practices (identity theft, radicalization, etc.) and, secondly, to determine the role that can be played by an online user at the time of identification.In its legal part, this research will be based on work carried out for the french Ministère de l’intérieur which gave rise to the submission of a report, the organization of a conference and the publication of a book on digital identity. It intends to go further than this previous work by focusing (from a subjective, interpersonal, social and digital angle) on individual and collective identities and on identifications in the era of globalization. The challenge is to understand the identity strategies implemented online and to appreciate the different issues, limits and risks. On this basis, the relevance of the "Self Sovereign Identity" approach can be questioned, as well as the co-regulatory approach in matters of media education and influence trade . To carry out this study, a field of study is privileged : that of young adults whose use of online platforms is important. An extension to a minor audience may be considered if authorization from the holders of parental authority is obtained. To this end, a partnership with the Lycée Ozenne and another with the University of Toulouse 1 Capitole will be established. Google may also be called upon from time to time.

Mots clefs : identité(s) numérique(s), éducation aux médias, stratégies identitaires, identité auto-souveraine, risques (usurpation d’identité / radicalisation / manipulation / ...)

Illustration : Flikr creative commons - M Poujol Rost