Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets


Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :






Accueil du site > Accueil > Actualités

Projet ERC MAP :
quatrième séminaire

Projet ERC MAP : quatrième séminaire

Voici le programme du quatrième séminaire organisé par le projet
ERC MAP - Mapping Ancient Polytheisms : « Noms de dieux ! Explorer les potentialités du nom : mises en images, mises en récits. »

Le séminaire devient annuel et se tiendra d’octobre 2019 à mai 2020, à la Maison de la Recherche, Université Toulouse 2.

Un lundi par mois, deux interventions, une le matin et une l’après-midi.

Le séminaire reste ouvert à toutes et à tous.


Dans une lettre (Julien, Lettres 89b, 291 b) où il fustige le comportement incohérent de ses contemporains, qui invoquent Zeus Xenios et sont plus inhospitaliers que les Scythes eux-mêmes, Julien affirme que « les dénominations (epônumias) des dieux nous offrent comme autant d’images dessinées/écrites (hôsper eikonas graptas) ».
Il établit ainsi un lien entre les noms et les images que le Séminaire 4 du projet MAP entend explorer. En partant du principe que les dieux ne sont pas des personnes, mais des puissances, on embrasse d’emblée la complexité des « signaux » véhiculés par les séquences onomastiques, simples ou complexes, qui désignent les dieux.
Car, comme l’affirme Euripide, dans les Bacchantes (1388-1391) et dans d’autres tragédies (Alceste, Andromaque, Hélène et Médée)¸ « multiples (sont) les formes des dieux (daimoniôn), multiples, les effets imprévus de ce que les dieux ordonnent ; ce que l’on escomptait ne s’est pas accompli ; de l’inattendu, le dieu a découvert la voie ».

C’est la voie de l’inattendu que nous souhaitons emprunter dans le cadre du Séminaire, en travaillant sur une triangulation que nous pensons féconde : les noms donnent lieu à des images, des représentations qui, dans leur grande diversité, sont autant de « lectures » possibles des virtualités véhiculées par une désignation comme « Baal des cieux », « Zeus Euruopa » ou « YHWH Sabaoth ».
Parallèlement, et parfois en relation, avec les mises en images, les noms suscitent des récits qui ont vocation à fonder, expliquer, contextualiser le recours à tel ou tel attribut onomastique et/ou iconographique.

À l’inverse, des récits sur les noms divins peuvent inspirer les artistes. Bref, les mises en récits et les mises en images des potentialités propres aux noms divins, très souvent et délibérément polysémiques, ont alimenté un corpus considérable de données qu’il convient d’exploiter.

Nous entendons donc graviter autour des noms, des images et des récits à la recherche de correspondances mais aussi d’écarts, afin de souligner, au départ de cas ou de dossiers dûment choisis, les spécificités des différents langages mobilisés pour déployer les potentialités des noms divins.

Dans l’esprit du projet MAP, on prêtera une attention particulière aux relations que traduisent les noms, les images et les récits.
Une fois encore, aborder ces questions invite à réfléchir à l’articulation entre unité et pluralité du divin, un fil rouge qu’inlassablement le projet MAP déroule. Enfin, on approchera le dialogue entre noms, images et récits en contexte, en situation rituelle tout spécialement, afin d’en mesurer l’agentivité et l’impact tout à la fois.

Spiraler autour des dieux en expérimentant diverses formes de discours et d’action, c’est aussi leur donner corps, les entourer d’objets puissants, construire leur pouvoir performatif à la croisée des images et des mots.


Les séances du séminaire 3
“Noms de dieu(x) ! – Textes, images et contextes d’usage”
janvier-juin 2019
sont enregistrées.

Cliquez :ici pour (ré)écouter les podcasts du séminaire MAP.