Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets


Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :






Accueil du site > Accueil > Actualités

Présentation de PAUSE
Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil

Présentation de PAUSE Programme national d'aide à l'Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil

Le 21 mai 2019 à 9h
A la Maison de la Recherche - Amphi F 417
Université Toulouse Jean Jaurès

Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil a été créé en janvier 2017 à l’initiative de l’État avec le soutien de la société civile et des acteurs économiques.

Il est porté par le Collège de France et un comité de parrainage prestigieux, engagés pour la défense des libertés académiques et la protection des chercheurs et des intellectuels en danger.


Vous êtes invité.e.s à échanger avec Nada Saleh Chahoud, qui exposera ses recherches réalisées au cours de son accueil à l’Université Toulouse - Jean Jaurès dans le cadre du programme PAUSE.

Accueil des participants : Pascal Gaillard, directeur de la MSHS-T, coordonnateur de cette matinée.

Intervenant.e.s

- Marie-Christine Jaillet, vice-présidente de la commission recherche, Université Toulouse - Jean Jaurès, Marlène Coulomb-Gully, enseignante chercheure, Université Toulouse - Jean Jaurès.

- Laura Lohéac, directrice exécutive du programme national PAUSE au Collège de France

- Nathalie Spanghero-Gaillard et Pascal Marchand, LERASS, Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales, Université de Toulouse - Jean Jaurès et Université Toulouse III - Paul Sabatier.

- Nada Saleh Chahoud, chargée d’appui aux projets de recherche au LERASS, Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales, Université Toulouse - Jean Jaurès, Université Toulouse III - Paul Sabatier.

Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil a été créé en janvier 2017 à l’initiative de l’État avec le soutien de la société civile et des acteurs économiques.

Il est porté par le Collège de France et un comité de parrainage prestigieux, engagés pour la défense des libertés académiques et la protection des chercheurs et des intellectuels en danger.

Le Programme national PAUSE, accorde des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics projetant d’accueillir des scientifiques en situation d’urgence et les accompagne dans leurs démarches.

Les crises géopolitiques qui se multiplient à travers le monde affectent les libertés académiques de nombreux chercheurs et mettent parfois en péril leur vie et celle de leurs proches.
Cette situation appelle une réponse forte de la part des sociétés ouvertes et démocratiques.
La France, contrairement à d’autres grandes démocraties (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne), était dépourvue de dispositif d’aide aux scientifiques menacés.

Annoncé en octobre 2016 par le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à l’occasion du colloque « Migrations, réfugiés, exil » du Collège de France, le programme PAUSE est un programme national ambitieux, initié par l’État avec l’appui de la société civile et des acteurs économiques.

Il a pour mission de favoriser l’accueil des scientifiques en situation d’urgence sur des périodes suffisamment longues pour permettre leur intégration et assurer la continuité de leurs travaux.

PAUSE est soutenu par un comité de parrainage engagé et prestigieux, co-présidé par Alain Prochiantz, Administrateur du Collège de France, et Edith Heard, Professeure au Collège de France.

Lancé officiellement le 16 janvier 2017, à l’occasion de la signature d’une convention entre le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Collège de France et la Chancellerie des universités de Paris, le programme national PAUSE réunit les grandes institutions de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche (CPU, CDEFI, CNRS, INSERM, INRA, INRIA, CNOUS) ainsi que le ministère de l’Intérieur et celui de l’Europe et des Affaires étrangères.

Au-delà du devoir éthique face à des situations individuelles souvent dramatiques, la solidarité avec les scientifiques étrangers en situation d’urgence constitue une ressource de savoirs d’un intérêt majeur pour le monde académique et la recherche scientifique et, au-delà, la société dans son ensemble.


Cette conférence est organisée par :

La Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse, USR 3414,
L’Université Toulouse - Jean Jaurès,
Le LERASS.

Avec le concours du Collège de France.