Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets


Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :


MSHS-T_Newsletter_Decembre_2018




Accueil du site > Accueil > Actualités

Urfistinfo
L’identité numérique du chercheur :
quel accompagnement ?

Urfistinfo L'identité numérique du chercheur : quel accompagnement ?

Suite à des demandes régulières d’intervention ces dernières années autour de l’identité numérique pour des doctorants et des enseignants-chercheurs, l’URFIST de Paris (Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique) a récemment proposé une formation de formateurs dédiée à cette question.
Cette formation sous forme d’ateliers était l’occasion de répondre au besoin d’accompagnement et d’échanges ressenti par un certain nombre de professionnels de l’IST (bibliothécaires, documentalistes, etc.) autour d’une préoccupation de plus en plus centrale pour le chercheur et son institution.

Dans la continuité de cette formation, ce billet souhaite proposer des repères, des exemples, des retours d’expérience et des pistes d’action possibles pour accompagner au mieux les chercheurs.

Plan

  • Besoins et attentes des chercheurs
  • Positionnement des professionnels de l’IST
  • Retour sur l’atelier Formation de formateurs
  • Quels scénarios d’accompagnement pour quels buts ?
  • Former à l’identité numérique : points de vigilance
  • Conclusion

Cet article est disponible en format PDF sur le site de l’URFIST de Paris.

Besoins et attentes des chercheurs

On le sait, le fameux « Publish or perish » est progressivement complété d’un « Be visible or vanish ».
Il ne suffit plus de publier, même abondamment ; il faut également rendre ses travaux visibles, et, mieux encore, accessibles.
Et d’une certaine manière, tant les tensions d’un monde académique de plus en plus concurrentiel que les vœux institutionnels en faveur d’une science plus ouverte et collaborative vont dans le même sens.
Mais un problème se pose dès lors pour le chercheur : comment répondre correctement à ces injonctions à la visibilité du chercheur, à l’accessibilité de ses travaux et à la création d’un réseau face aux incertitudes de la carrière, aux limites éventuelles des outils institutionnels et à la multiplication des outils possibles ?
Lire l’intégralité de l’article ...