Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets


Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :






Accueil du site > Accueil > Actualités

Les 80 ans du CNRS :
institutionnaliser la recherche, la partager, la valoriser, la promouvoir

Les 80 ans du CNRS : institutionnaliser la recherche, la partager, la valoriser, la promouvoir

Inspirée de la conférence donnée par l’historien du CNRS Denis Guthleben au Muséum de Toulouse le 1er octobre 2019, Dominique Morello, biologiste, revient, dans un article Parlons sciences, sur l’histoire du CNRS.

Il y a 80 ans naissait le CNRS, le Centre National de la Recherche Scientifique, aujourd’hui l’un des établissements les plus importants de recherche public français et européen. Si son inauguration a eu lieu le 19 octobre 1939, sa gestation a démarré bien plus tôt.
C’est en effet en 1870, au lendemain de la défaite de la guerre franco-prussienne, qu’il apparait évident que la recherche n’est pas suffisamment structurée pour éviter à la Patrie la défaite de son armée.

Emile Zola stigmatise l’opinion publique en écrivant : « Malheur à qui s’arrête dans l’effort continu des nations, la victoire est à ceux qui marchent à l’avant-garde, aux plus savants, aux plus sains, aux plus forts. » En 1925, Maurice Barrès s’émeut toujours de la « misère de nos laboratoires … indigne de la France ».
Sous l’impulsion de Jean Perrin, Prix Nobel de physique en 1926, la troisième République met en œuvre des moyens considérables pour améliorer le travail des chercheurs - le mot entre alors dans l’usage courant- qui doivent « percer les secrets les plus dissimulés de la Nature » et une véritable croisade en faveur d’une meilleure organisation de la recherche démarre.
Avec le soutien de la Fondation Rothschild, l’institut de Biologie Physico-Chimique (IPBC) est créé, représentant tout à la fois un modèle d’inter-disciplinarité, de liberté et d’« institutionnalisation ». L’Etat s’implique et en 1930 le gouvernement Herriot met en place la Caisse Nationale des Sciences. Le gouvernement Daladier établit un Conseil Supérieur de la recherche qui pose les orientations de la politique scientifique.
De la Caisse Nationale des Sciences nait en 1935 la Caisse Nationale de la Recherche Scientifique (CNRS), une institution destinée au financement de la recherche scientifique.
Les efforts sont récompensés : les deux Joliot-Curie, Irène et son mari Frédéric, obtiennent le prix Nobel de Chimie en 1935. L’aura scientifique de la France est à son comble. La CNRS mute et le Centre National de la Recherche Scientifique (le CNRS) nait le 19 octobre 1939 par un décret du Président de la République Albert Lebrun (...)

Lire la suite sur le site du Muséum de Toulouse