Nos tutelles

CNRS Université de Toulouse

 

Le réseau des MSH

Réseau national des MSH

Rechercher



Langue            

Réseaux sociaux

Actualités Appels à Projets


Téléchargez la dernière Newsletter
du Service Partenariat et Valorisation
de la MSHS-T :






Accueil du site > Valorisation > Press Book, Interviews

ANR : Analyse Femmes-Hommes dans l’Appel à projets générique

ANR : Analyse Femmes-Hommes dans l'Appel à projets générique

Entretien avec Laurence Guyard, référente Genre Parité femmes-hommes.

Analyse « femmes et hommes de science dans l’Appel à projets générique de l’ANR, de 2015 à 2018 »

Comment contribuer à la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR) ?

Aux côtés des établissements de recherche et des agences de financement, l’ANR mène différentes actions en vue de réduire les biais relatifs au genre dans les processus d’évaluation des projets, renforcer la prise en compte des notions de sexe et de genre dans les travaux scientifiques, et contribuer au développement d’une culture égalitaire.

Le point avec Laurence Guyard, sociologue, référente Genre à l’ANR.

Quelle est la situation actuelle en matière d’égalité femmes-hommes dans l’ESR  ?
Observe-t-on des inégalités de genre dans le financement de la recherche ?

Laurence Guyard  : En France, l’enseignement supérieur et la recherche est toujours marqué par un déséquilibre sexué dans des proportions proches de celles constatées au niveau européen.
La structure genrée de nos sociétés se décline à tous les niveaux de l’organisation sociale et le système académique n’y échappe pas.
Le constat général est que la part des femmes diminue au fur et à mesure que l’on s’élève dans la hiérarchie des postes académiques.
Ce phénomène s’explique par la persistance de stéréotypes, par l’invisibilisation du travail des femmes dans le domaine scientifique, par l’entre-soi des réseaux très masculins, par une conciliation vie professionnelle/vie privée plus complexe pour les femmes, le travail domestique pesant davantage sur elles que sur les hommes.
L’évaluation de la recherche et de ses protagonistes peut, elle aussi, être orientée par les stéréotypes de genre entraînant des biais générateurs de discriminations et d’inégalités.
Cette question des biais dans l’évaluation constitue une préoccupation majeure pour une agence de financement de la recherche sur projets. Il est par conséquent crucial que l’ANR veille aussi à ce que la question du genre ne constitue pas un biais dans l’évaluation des projets soumis en réponse aux différents appels qu’elle lance.

Lire la suite ...